L’intelligence Artificielle, enjeu présent des économies à venir, se veut par déduction le segment porteur des politiques de demain mais aussi des travaux que nous réaliserons et du changement radical dans notre vie qu’elle va apporter.
Les penseurs doivent prendre le dessus sur l’expropriation du monde du travail qu’elle va instituer aux mauvais élèves et aux récalcitrants. Les droits étants un domaine directement réservés aux élus, il convient de s’intéresser aux différents débouchés philosophiques à produire pour garantir une sérénité à l’Etat et aux acteurs de ses fondations…
Les populations devraient surement se voir déplacés dans les endroits épargnés par la surpopulation afin de développer une économie de proximité garante de la stabilité des institutions.
n’en déplaisent aux privilégiés de nos campagnes, il faudra bien arriver à un consensus de sortie de crise et de désengorgement des zones urbaines si l’on ne souhaite pas renverser le gouvernement et sa portée négative par sa rigueur. Rigueur imposée par les contraintes de l’évolution certes mais également par l’enlisement social des couches populaires qui ne demandent qu’à travailler et a qui on coupe ainsi l’herbe sous le pied au risque d’amputer la république d’une partie non négligeable de la France…
_Vinzhan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.